rmigfr

Members
  • Content count

    13
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About rmigfr

  • Rank
    Débutant sur le forum

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  1. Toutes ses dicussions (fort intéressantes par la diversité des points de vue) ça me rappelle un édito américain de la revue rc car action. La question était de savoir si le SC 1/10 allait perdurer ou connaitre le même déclin que le DTM ou l'oval. La réponse: tant que c'est fun, couvre un large spectre (bashing au fond du jardin, compete promo avec du RTR ou compete haute performance), attirant pour les non initiés (fun du TT, coté "à l'echelle" des carrosseries) le SC perdurera. Quant à la désertification de la RC en général, je suis sur que l'on peut arriver à inverser la tendance. Suffit de voir les yeux emerveillés de n'importe quel gamin y compris dans les boutiques les plus chères et moins interressantes de Paris, ou lors du dernier salon du modélisme, pour se dire que la RC fait encore réver. Une bonne visibilité, de la comm au dela de notre monde un peu fermé, des compétions de promotion abordables en RTR ou kit entrée de gamme ça peut marcher. En plus nous les électriciens on est dans l'air du temps, on a une image plus moderne et green que la nitro sur laquelle jouer auprès des collectivités et médias (enfin, jusqu'au premier perçage accidental de Lipo :x_x:).
  2. J'en profite pour participer, en tant que "pas jeune", "pas compétiteur". J’ai débuté en RC vers mes 14 ans, accompagné d’un ami. Bonne ambiance, en mode loisir. A l’époque les DTM commençaient à arriver, au niveau loisir, en étant des tanks, c’est-à-dire des châssis TT adaptés à la piste (merci Tamiya). Puis le grand vide (études longues/premier emploi/…). Et retour au modélisme il y a 3 ans. Maintenant pourquoi la piste 1/10 ne se développe plus : pleins de facteurs. Les réactions à ce topic illustrent bien un aspect du problème : « préfèrent faire des ronds » « sales jeunes » « pas d’effort ». Le DTM 1/10 est très orienté compétition, hors pour un nouvel arrivant non accompagné, c’est le loisir qui est souvent la porte d’entrée. Le ticket d’entrée semble alors très cher (même si sur la durée le prix est plus bas qu’autrefois). L’ambiance en club est bonne mais très sectaire. Tu es électricien ? Tu as un châssis loisir ? Tu n’es pas en Lipo/Brushless ? Tu peux t’exposer aux railleries de certains (une minorité), ou à l’incompréhension d’autres. La moyenne d’âge ensuite. Moins de séniors cool rassurants et ouverts, plus de 18-35ans à fond dans la compétition, quant aux plus jeunes, généralement ils sont coachés par leur père, et se faire engueuler parce que l’on prend du plaisir plutôt qu’être efficace et gagner quelque dixièmes, ça donne pas envie. Pour finir le manque de piste tarmac dans certaines régions, et ne parlons pas du manque de pistes indoor permanentes dans les régions pluvieuses. Bref pour un nouvel arrivant, il peut y avoir un mur, pas de progressivité. Quand on est enfant, on ne rentre pas en RC pour faire de la compétition au départ, mais pour s’amuser. Puis la compétition arrive comme une consécration. Piste autrefois : je joue dans les parkings -> je débute en tam cup -> j’évolue vers la compétition Piste maintenant : je dois aller direct en club (pas de tolérance des fdo) et je suis vu comme un extraterrestre-> je débute en compet et me prends des vestes. Faut arrêter de cracher sur les jeunes en disant qu’ils ne font pas d’effort. Si on ne donne pas envie au départ, les gens ne vont pas continuer et se développer. Le TT par sa nature permets au jeune de commencer en faisant du bashing au fond du jardin entre pote, puis le club et le début de l’esprit compet, et enfin la compétition en ligue.
  3. Merci à tous pourvos conseils => Un petit email envoyé à M. Blandin
  4. Salut à tous les spécialistes du Pro 10, Je viens de me mettre au 200mm PAN avec une CRC GenX10 (histoire de remplacer ma F103). Par contre, je ne roule qu'en extérieur, sur de l'asphalte et j'ai un énorme problème de tenue de route: même en accélérant doucement en sortie de virage, tête à queue assuré. Et en décélération en bout de ligne droite idem. Le différentiel arrière est réglé pour être en limite de patinage. Je ne pense pas avoir la bonne motorisation, un 10 tours brushless sans capteur récupéré sur ma DTM. Ca "cogne" à la ré accélération et c'est assez brutal. Au niveau pneumatique j'ai la seule référence CRC, les World GT Spec (bande lila). Est ce correct pour de l'asphalte ? Le traitement est il obligatoire ?
  5. Bon. Après avoir tout contrôlé, bien serré la culasse, changé la bougie R5 par une R6... ça marche Moteur bien plus froid. J'ai pu faire 8 pleins ce soir en appauvrissant un peu au sixième. Bref que du bonheur. Ca démarre en deux coups de tirette (sauf le premier démarrage beaucoup plus galère), c'est stable, pas d'emballement.
  6. Mon revendeur m'a filé une autre bougie, histoire de faire baisser la température moteur. On verra ce soir.
  7. Oui carbu plastique
  8. Oui je pense a un problème de prise d'air, qui apparaît avec la dilatation engendrée par la chaleur. Je vais contrôler les vis et joint et réessayer ce soir. Si ça se reproduit direction le revendeur.
  9. Bonjour à tous, Je fais appelle à vos lumières. Je suis débutant dans le domaine du thermique, eton m'a offert une HPI Nitro RS4 RTR 3+ evo (ouf...). Bref du 1/10 piste RTR avec un moteur 3cc à tirette. Le moteur est au réglage usine, conçu pour le rodage d'après la doc. J'ai le comportement suivant: Moteur froid, ça démarre nickel avec un peu de trim sur les gaz, c'est très gras gras, ça crache de l'huile en continu puis au fur et à mesure je peux mettre le trim de gaz à zéro. Voiture sur une cale, les roues tournent légèrement. Mais après quelque temps, le moteur s'emballe, le régime monte de plus en plus, les roues tournent de plus en plus vite, la seconde de la boite de vitesse passe même. Hors les gaz sont au neutre, et c'est pas un problème de tringlerie, le carbu est bien fermé (même à la main direct sur la "roue" du carbu, je suis en butée). Ca tourne si vite que même les freins ne peuvent rien. Seule solution, j'arrete le moteur en bouchant la sortie du pot. Après, lemoteur est une galère à redémarrer (rien n'y fait, ça part pas). J'ai l'impression qu'une fois refroidi ça repart, puis le phénomène se reproduit. J'ai pu pour l'instant faire deux pleins sur cale, et un quart sur piste en rond et toujours très gras. Chaque fois au bout de quelques minutes problème d'emballement, obligé d'arrêter en urgence le moteur. Qqu à une idée ? Suis j maudit avec les thermiques ? Help :biz:
  10. Le problème que j'ai avec le diff de la f103, c'est qu'il n'est pas totalement hermétique. On a beau graisser le tout, avec le 5.5 et mon rapport prévu pour un 27T brushed...toute la graisse centrifuge très vite et se retrouve éjectée du diff, et les billes se retrouvent à sec contre les couronnes... Mais même avec des moteurs stock j'ai eu du mal avec ce diff: soit trop serré, soit trops libre. Jamais réussi à trouver le bon compromis.
  11. Voilà un topic sympa. De mon coté, niveau loose, les expériences à la ***. A ma gauche une F103 sans moteur... A ma droite un combo brushless EZRun 60A + moteur 5.5T, dont je ne savais que faire... Minute zéro réflexion: et si je mixais les deux.... Résultat: un tour de bonheur (accélération, glisse, zéro efficacité mais maxi plaisir), un second tour avec la première F103 équippée de slipper, c'est moins drôle, et pas de troisième tour: les billes du diff ont une forme de cylindre (en gros complètement fondues, elles ont pris la forme du logement dans la couronne). Conclusion: sans jugeotte la puissance n'est rien (la maitrise ça fait longtemps que j'ai abandonné).
  12. Je me posais une question sur le port central. J'ai des accus Team orion 3800 avec le port central, et un ultramat 16. Quand je charge mes pack, j'utilise un cordon dit "universel"dixit le détaillant. Du coté pack 2 pk classiques (+ et -) et une mini pk pour le port central. Du coté chargeur, 2 pk (+ et -) et une fiche avec plusieurs port que je connecte sur mon chargeur (enfin, sur la plaque d'adapteur). Je connecte comme ça à chaque charge. Est ce correct ? Je me pose la question, car je pensais que le port central était la prise d'équilibrage, mais en lisant les messages ci deçu j'ai un doute... Et mon détaillant est un peu paumé avec les lipos.
  13. Bonjour, Je viens de me mettre au lipo, j'ai des team orion 3800 en 2 éléments. Chargées avec un ultramat 16 (cordon d'équilibrage connecté). Je m'inquiète car j'ai des problèmeslorsque je connecte mes accus au variateur (kit Losi xcelerin sensored). Si je branche d'abord le (+), puis le (-) ça va. Par contre si je branche le (-) d'abord, quand j'approche la fiche pk du (+) j'ai des étincelles qui apparaissent. Pourtant l'interrupteur du variateur est sur off. Une idée sur la cause du phénomène ? Y'a t'il un risque que le pack soit endommagé (rien remarqué de suspect à part ça).