Ogrom

Members
  • Content count

    31
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About Ogrom

  • Rank
    Débutant sur le forum
  • Birthday 02/21/1976
  1. trouvé !!!! c'est mon récepteur qui gène le processus. Si je débranche mon récepteur, tout se passe bien. Si je le branche, je ne dépasse jamais le point "Connecting ESC". Pour le downgrade : impossible. Le soft PC reconnait bien le boitier mais ne me permet pas de choisir de version pour ce dernier (tous les bouton, menu déroulant de choix & co sont désactivé). Mon récepteur est un SR3500 specktrum, le mini récepteur. C'est tjs intéressant a savoir si d'autres rencontre le problème. Je vais voir si apres flashage du firmware du variateur, j'aurais tjs besoin de débranché ou non mon récepteur.
  2. concernant ce variateur (le R10 initial, pas le R10.1) j'ai un petit problème actuellement, et je voudrais savoir si certains d'entre vous l'on rencontré. J'ai fais l'acquisition de la DSBR+ (donc la nouvelle version du boitier de programmation, donc le firmware semble être en 2.06..... Je ne connais pas le firmware actuellement dans mon variateur (certainnement le firmware par défaut, mais rien n'est sur). Je n'arrive pas a piloter le variateur avec le boitier, il reste en "Connecting ESC" et ne passe jamais a l'affichage des menus. Est ce que qq'un a la même configuration que moi : "ancien variateur mais nouveau boitier" et s'en sort/ne s'en sort pas ? Le logiciel PC voit bien le boitier en USB, mais ne permet aucun flashage de firmware sur le boitier. Et lorsque je branche le variateur au travers du boitier au PC, le logiciel semble voir le variateur une micro-seconde puis plus rien .... Donc impossible de flasher ou de savoir la version de firmware de mon variateur. PS : j'ai contacté le support orion, mais je suis toujours dans l'attente d'une réponse.
  3. Super transaction avec GTF, suivi de commande/paiement/colis impeccable, le tout bien emballer, pas de surprises à l'arrivé (ou que des bonnes ) En tout cas, il est maintenant pour ma part officiellement "Ogrom certified"
  4. Ma remarque initiale en réponse au post de Lionel concerne la 1ière partie de son affirmation et ne concernait pas la charge a 2C voir +. Lionel disait que charger lentement gonfle les accus ^^ dsl si je me suis mal exprimé par la suite. Plus exactement, c'est cette phrase qui m'a fait réagir
  5. heu .... tu es sur de ça ??? c'est juste que le programme de stockage de mon chargeur fait justement exprès de charger treeeessss lentement (1 A max possible pour le mode stockage), et j'aurais tendance a dire qu'une compagnie qui fait des chargeurs de lipo sait comment charger un lipo ... et sans les faire gonfler. J'ai beau relire les manuels de mes accus team orion, track power et black lithium, rien concernant un courant minimum de charge pour aucune des 3 marques. Je préfère réagir à ce post car il n'y a rien de pire qu'une fausse info qui s'ancre dans la culture générale. Pour info je charge mes saddles en // sans équilibrage (car ça fait juste un gros accu 1S de tres grande capacité) et du coup chaque cellule ne se prend que 1/4 de son C en courant de charge voir même moins. Aucun n'a gonflé.
  6. juste au cas ou, est ce que tu peux tester en déconnectant le cable sensor vu que ce variateur accepte aussi les moteurs sensorless. Je dis car j'ai déjà vu un cas bizarre sur une vario hobbywing sct pro (pour 1/8 certe, mais même marque et qui avait un pb plus ou moins similaire, mais qui ne les avait qu'avec le cable sensor branché, et qui fonctionnait parfaitement s'il était débranché).
  7. J'ai un losi 22 1.0 aussi, je connais ton pb : accu stick, qui, lorsqu'on le glisse pour le sortir de son logement, arrive en butée sur le récepteur avant d'être complétement sorti. Pour moi, y'a plusieurs solution dont 2 en changeant de style d'accus : shorty ou saddle. Le shorty + court te permet d'être donc + loin du récepteur, du coup le shorty est complètement sorti avant de buter contre le récepteur. Mais il faut quand même forcer un peu (je trouve) pour le mettre et l'enlever. Le saddle est + proche de ce que tu as (taille totale = taille d'un accu stick, poids/répartition des masses similaire) et on ne force absolument pas : on en met un, on le glisse jusque sous le variateur, puis on met le 2nd. Une autre solution que j'ai faite car j'ai comme toit tout de même qqs accus stick que j'tulise encore : j'ai fait un petit montage pour pouvoir mettre le récepteur au dessus de l'accu. Du coup l'accu stick a toute la place qui lui faut pour entrer/sortir de son logement sans arriver en buter sur le récepteur. Au final, de mon point de vue, la solution saddle est certainement la meilleur (je précise que je roule sur terre et donc j'aime avoir du poids pour gagner en "grip", donc je n'aime pas trop les shorty), surtout si tu penses un jour passer sur un 4x4 1/10, car tu auras alors des accus qui pourront fonctionner sur tes 2 modèles. par contre je ne comprend pas pourquoi tu ne fais pas passer les 3 cables A/B/C du variateur au moteur vraiment au milieu du truc qui supporte les suspensions, j'ai le même variateur que le tien (celui du RTR) et il passe dedans en biais, ce qui permet de tout démonter sans dessouder.
  8. Ok, merci pour vos retours. Je pense que je vais aussi passer en mode pur "consommateur". a+
  9. Bonsoir, J'aimerai savoir quel(s) est/sont pour vous la/les meilleure(s) marque(s) de roulements à billes, plutôt pour une utilisation TT donc avec comme critères : ne se "grip" pas facilement (bonne résistance boue/humidité), ne s'use pas vite/ne prend pas trop de jeu trop vite, supporte les chocs, etc. Je parle bien de marque et non de matériaux (céramique = ne s'use pas vite mais j'ai déjà eu le cas de roulements céramique qui se sont bloqué car la couronne tenant les billes ne les a pas bien tenu ... du coup même avec les billes comme au 1ier jour le roulement a fini à la poubelle, j'ai aussi eu le cas de roulements dont les flasques latérales devant gérer l'étanchéité des roulements étaient tellement mal taillée qu'on voyait les billes, et donc l'eau/la poussière rentrait comme dans du beurre dedans :/) On peut tous tomber dans le panneau de marque qui semble bonne tout simplement car elle communique bien (j’entends parler de Kazen, RCScrew, Ultimate, Acer Racing, Answer-RC, etc). Donc j'en appel a votre expérience sur le terrain sur ces marques ou d'autres que vous connaissez. Merci de m'avoir lu et a vos claviers pour ceux qui auront envie de répondre ^^
  10. même réponse en substance : cut-off trop bas. Du coup je vais plutôt revenir au but de ta question. Tu veux rouler plus longtemps (seul raison a laquelle je peux penser pour laquelle quelqu'un voudrait baisser son cut-off) ? si oui, c'est en utilisant des accus avec + de MAh que tu gagneras en temps d'utilisation.
  11. dsl je voulais, le bon terme est "cellule" et non "accu" dans cette portion phrase, un accu plein en lui même n'a pas de voltage si on ne précise pas son nombre de cellules. Un accu 2S est à 7,4V (2x3,7) un 4S a 14,8 (4x3,7). Mais mis a part l'inexactitude de vocabulaire qui permet tout de même de rectifier mon post (edit fait) ça ne fait pas avancer/répond pas à mes questions. Est ce pour le reste je me trompe ou pas ?
  12. je profite du poste pour rebondir car j'ai une question qui me trotte dans la tête depuis un bon bout de temps. quand on charge en 2x2S comme 1x4S on charge avec les 2 2S en série. mais quid du cas des 2 2S en parallèle (même voltage que 1 2S mais de double capacité : pour des 2S 7,4V 6000MAh ça donne 7,4V 12000MAh plutôt que 14,8V 6000MAh : au final c'est la même puissance). ça a l'air tout bête, mais il me semble qu'avec un tel système les 2 2S sont équilibrés. Évidement sur mon exemple ça semble ne servir a rien. Mais maintenant si on prend le cas des accus saddle en 1/10 ième, cette technique permet, en parallélisant autant d'accus saddle que l'on veut de tout charger en 1 fois sans équilibrage actif du chargeur. Et du coup, les chargeurs ne sont plus vraiment limité a 6S, en fait avec un tel système on peut monter bcp + haut et l'équilibrage n'est plus controllé par le chargeur car il se fait implicitement par la chimie des lipo (si un des accus a + de charge que l'autre, via un abus de langage disons que sa résistance interne augmente par rapport a son copain, et donc, avec le même voltage au borne vu qu'ils sont en parallèle, le - chargé des 2 se charge + et donc rattrape son petit copain). Quand le chargeur plafonne au 4,2V, celui qui est déjà au max restera sur son courant de maintient alors que les autres prendrons + que ce courant et donc continueront de ce charger. Reste le pb que ce fameux courant de "maintient", un fois tous les accus chargés, est un multiple du nb d'accus en // (donc si 2 accus, c'est 2 fois le courant normal). La question devient alors : comment le chargeur détect la fin de charge ? par la valeur du courant de maintient ainsi que du voltage ? ou juste sur le fait qu'avec le voltage max atteint, le courant plafonne et cela indépendamment de sa valeur ? Je pense que ça fonctionne car certains accus 2S sont en 2S2P (4 cellules en internes, 2 séries de 2 parallèle (ou l'inverse)), pas toujours en 2S1P. Bien sur, mieux vaut prendre tout de même certaines précautions comme ne pas mettre un accu plein et un accu vide (une cellule pleine est a 3,7V, perso, sur un accu vide, mon chargeur envoie au début - de 3,7V sur chaque cellule pdt qqs minutes du coup je ne sais pas trop ce qu'auraient envie de faire les p'tits électrons de la cellule pleine si chargée en // d'une cellule vide en tout début de charge, a mon avis il viendrait compléter l'intensité venant du chargeur et donc augmenterai (sans contrôle) l'intensité entrant dans la cellule vide. Utiliser des accus de même capacité/marque/modèle pour que les chimies soient les + proches possibles. Envoyer, en ampérage du 1C d'un accus seul, des fois que pour une raison bizarre la totalité du courant parte dans 1 seul des accus en charge // ce qui arriverait si on branche mal les autres accus par exemple. J'ai peut être tout faux, peut être que je n'ai pas bien compris la différence 2S2P et 2S1P. En tout cas, le coup du // versus série est aussi une idée en initiation brushless 1/8. Tu vas 2x moins vite mais tu roules 2x + longtemps, idéal pour un débutant qui veut rouler mais a du mal a maitriser la puissance de la bête. Edit du 21/01/2014 suite remarque distinction accu/cellule à 3,7V
  13. Bonjour, j'ai fait l'acquisition d'un 1:8 serpent cobra 811 sans électronique, et donc il faut que j'habille la bête. Je n'ai pas d’expérience avec cette échelle car je viens du monde 1:10. Du coup, sur des buggy brushless TT 1:8, vous mettez plutôt quoi en couple ? j'essayerai de prendre le + rapide pour le couple donné ^^ Merci d'avance pour vos réponses et bonnes fêtes à tous ^^ edit : c'est bon, j'ai retrouvé un précédent message d'un autre débutant dans le domaine avec une réponse de Roums que je cite :
  14. ahh ok .... alors la je te dois des excuses publiques (et donc pas en MP) :$ je ne savais pas que la "queue de rat" était une lime ... du coup j'avais cru que tu te payais ma tête ^^ dsl dsl dsl
  15. lol, tu dis ça parce que tu veux lui refourguer ta queue de rat ? http://www.petitrc.com/_forumphp/showthread.php?74436-Al%E9soir-pour-carrosserie