F430

Fonctionnement d'un diffuseur..

86 posts in this topic

bonjour,

je ne suis pas dans la bonne section mais je n'en vois pas d'adaptée..

un diffuseur sert en formule 1 n'est ce pas? celà sert à plaquer la voiture au sol?

pourriez vous m'expliquer son fonctionnement?

merci,++

Arnaud

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le principe du diffuseur c'est de faire sortir l'air qui est sous la voiture plus vite qu'il n'y est rentré : l'air qui circule sous la voiture est accélerer dans sa partie arriere, il se créer donc une depression : la voiture est "aspirée" vers le sol ;)

++

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sous l'aileron avant il y a ce qu'ils appellent la double quille qui guide l'air sous le fond plat. Entre la double quille et l'exractreur l'air passe par un passage tres étroit (entre le fond plat et le sol ce qui a pour effet d'accelerer l'air sous le fond plat (ou effet "venturi") et donc si l'air est accelerer la pression diminue sous la voiture donc celle ci est plaquée au sol (c'est le meme principe qu'une aile d'avion mai a l'envers) !!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci beaucoup pour ces éclaircissements....!

++

Arnaud

Share this post


Link to post
Share on other sites

exact sauf pour le principe de la double quille qui est juste un moyen de canaliser l air de l aileron avant.

Un simple quille est plus rigide et plus legere, mais un poil moins performante mais guide tout aussi bien l air sous la voiture.

La williams de l an dernier a commence avec le concept de double quille poussé a l extreme, mais la voiture etait trop lourde et trop sensible donc instable au freinage a cause des variations de caisse.

Cela perturbait le flux du fond plat et rendait la voiture instable.

Mais la meilleure explication c est bien un effet venturi et une effet d aile d avion inversee.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bof, bof... J'ai le souvenir d'une tentative en CF de Sylvain Cachard qui avait un chassis élargi de sa Lynx (mais ajouré pour la masse et recouvert d'un venilia transparent) jusqu'à la carrosserie... La voiture s'est retourné comme une crêpe après avoir été déstabilisé par un vibreur je crois ; je l'avais lu dans Auto 8 il y a très longtemps. Par la suite exit la feuille d'adhésif ! Le diffuseur est un truc qui a fait et fait encore fantasmer beaucoup. Je le vois désormais comme un gadget qui contribue plus à faire plaisir à son utilisateur qu'à améliorer les performances.

Pour l'anecdote, lors d'une course en salle à St Gaudens, j'ai eu la chance de voir Frédéric Veysseire rouler 2 années de suite. La première, il roulait en 4x4 sur un simple Santana avec des 1700 SCE non triés, un MC116 et un moteur Parma machine : un carnage ! Il a vaporisé toutes les grosses machines de l'époque ! Son secret : ses doigts ! Tu souhaites améliorer tes perfs... Roule simplement avec une auto de base proprement montée et réglée, pas de fantaisie en prépa et roule sans faire de faute, régulièrement sans ralentir l'auto, tu seras surpris du résultat !

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah!

ok, as tu une photo pour montrer à quoi ça ressemble sur une voiture rc? sur une F430 je sais mais pas sur une rc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé mais je ne possède plus mes magazines de l'époque hélas... Avis aux amateurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

testé en 1/5 au CE à BREST sur les Modelcargo RS5.... Mais l'idée a été abandonnée!

Je vais essayer de retrouver des photos

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je peus me permettre une simple remarque , pour que cela fonctionne , il faut étudier le chassis entièrement autour de l'idée " aéro " donc du diffuseur et autres ... Il est certain que de rajouter une " verrue " à l'arrière n'apporte pas grand chose , voire rien du tout ...En revanche si le chassis est étudié pour amener le fameu air accéléré vers le diffuseur , il est surement possible d'obtenir un résultat .

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est ce que Sylvain Cachard avait fait : chassis "fond plat", jupes, etc...

Encore une tentative de transposition de technologie de l'échelle 1 qui a rejoint les oubliettes de la R/C à l'instar des basculeurs ; les contraintes propres à nos bolides (échelle et vitesse relative, masse, etc...) ne permettent pas de tout copier... C'est souvent très joli et enthousiasmant mais peu voir pas efficace du tout ! Néanmoins l'esprit proto du GP C est propice a nombre de délires mécaniques et dans le fond j'aime bien cela même si j'ai mûri. Je me souviens d'un diffuseur lexan associé à des paliers spécifiques anodisés du plus belle effet et de tentatives plus ou moins farfelues autour de cette idée de "diffuseur".

Mieux vaut chercher ailleurs la performance : matos cohérent, adapté, clean, fiable et surtout une conduite propre et régulière afin de ne pas ralentir l'auto (dixit Oscar Jansen ; la phrase que j'ai retenu après plus de dix ans de sommeil modélistique et que je regrette de ne pas avoir comprise en son temps !!!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y'a qq'un qui a une soufflerie ??? Je pense sincèrement que coté aéro, il faut savoir ce qu'on fait et donc avoir un outil adapté. Une soufflerie est obligatoire, à mon avis, pour éviter le bricolage.

j'en veux pour preuve le proto HPI du record de vitesse il y a bien longtemps maintenant...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ! La soufflerie ! J'avais lu un reportage dans Auto 8 ; ils sont fous ces japonais !

Mieux vaut chercher ailleurs la performance : matos cohérent, adapté, clean, fiable et surtout une conduite propre et régulière afin de ne pas ralentir l'auto (dixit Oscar Jansen ; la phrase que j'ai retenu après plus de dix ans de sommeil modélistique et que je regrette de ne pas avoir comprise en son temps !!!) BIS !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as tout à fait raison.

Le résultat d'une voiture RC c'est d'abord et avant tout le pilote et son expérience du pilotage et de la préparation.

Ceci dit, rien n'empêche de se faire plaisir, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part, sur les voitures que je dessines, j'essaie de mettre toutes les chances de mon cotés pour obtenir une voiture efficace. J'ai qq idées sur les principes mécaniques d'une voiture de course (comment ça, ça sevoit sur mes voiture ? Ben je vous le dit, elles viennent d'une autre planète, non ?) et je n'ai jamais cherché à gagner coté aéro.

Ceci dit, le jour où j'ai accès à une soufflerie, faudra que j'essaie certains trucs... J'ai hâte que ça arrive...

Share this post


Link to post
Share on other sites

A propos de création, j'aimerais bien voir une GP C à "suspension" dans la ligne de ce que Serpent avait essayé de lancer avec sa Tenforce. Je me demande quelle serait l'écart, le gain éventuel (hormis l'aspect esthétique certain) qu'il y aurait entre une GP C à suspension et une planche ??? (masse identique malgré les amortos... tout à fait réalisable avec des astuces et beaucoup de travail de simplification et allègement)

A propos de Tenforce, qu'en était-il de ses performances réelles ? En avez déjà vous vu rouler ou à vendre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est ce que Sylvain Cachard avait fait : chassis "fond plat", jupes, etc...

Encore une tentative de transposition de technologie de l'échelle 1 qui a rejoint les oubliettes de la R/C à l'instar des basculeurs ; les contraintes propres à nos bolides (échelle et vitesse relative, masse, etc...) ne permettent pas de tout copier... C'est souvent très joli et enthousiasmant mais peu voir pas efficace du tout ! Néanmoins l'esprit proto du GP C est propice a nombre de délires mécaniques et dans le fond j'aime bien cela même si j'ai mûri. Je me souviens d'un diffuseur lexan associé à des paliers spécifiques anodisés du plus belle effet et de tentatives plus ou moins farfelues autour de cette idée de "diffuseur".

Mieux vaut chercher ailleurs la performance : matos cohérent, adapté, clean, fiable et surtout une conduite propre et régulière afin de ne pas ralentir l'auto (dixit Oscar Jansen ; la phrase que j'ai retenu après plus de dix ans de sommeil modélistique et que je regrette de ne pas avoir comprise en son temps !!!)

Je suis bien d'accord avec toi , il ne faut pas transposer , mais comprendre et adapter à l'échelle quelques chose de cohérent et je suis aussi ok que ce n'est pas le principal .... il vaut mieux des doigts !

Par contre , on s'amuse et on passe son temps libre comme on peut et comme on veut surtout :):rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Impossible de savoir, Mox. Malheureusement...

En fait, à part Bracame, les "anciens" du groupe C ne veulent pas entendre parler de suspension indépendantes en Groupe C. J'ai même compris qu'à force d'insister pour qu'ils nous laissent cette possibilité, je prenais la tête de MR Borghese en personne... Grave, hein ? même Mr Blandin est contre, alors...

Bref, alors que la catégorie ne demande qu'à renaitre, certains pensent que l'immobilisme de règles (le fameux "c'était pas comme ça avant") est la meilleur chose... Inutile de te dire que je ne suis pas vraiment d'accord mais bon. C'est même devenu un "jeu" entre DT10 et moi... je suis un peu têtu.

Pour en revenir à l'indépendance de suspension, il parait que ça n'a aucune chance face à un pont rigide. Je suis comme toi, Mox, j'aimerai qu'on me laisse la possibilité de voir...

Share this post


Link to post
Share on other sites

On s'écarte du sujet... Toutefois brièvement, les anciens ont raison : un GP C est un GP C ! Néanmoins je suis pour l'exploration adjacente, la confrontation... Mais quant à la cohabitation avec des suspensions dans le cadre d'un règlement de course, je suis perplexe. A chacun de vivre la R/C comme il le souhaite, avec ou sans basculeur, diffuseur, mais ne mélangeons pas tout.

Il sera difficile de faire revivre un catégorie - le GP C - morte malgré (et oui faut bien l'écrire...) la présence des anciens cadors. Effet de mode, course à l'armement, manque de piste permanante adaptée à l'échelle et à la propulsion électrique, pas de top drivers nationaux capables de rivaliser à l'inter, difficulté de la comparaison esthétique avec une "vraie" automobile (les suspensions Alien !), manoeuvres des constructeurs pour imposer de nouvelles catégories en course afin d'absorber leur production (DTM)...

Ce n'est pas une question de dogme défendu par je ne sais qui, de brushless, de nombre d'accus mais de participants. La catégorie est morte faute d'en avoir, et faute d'en réavoir elle ne ressuscitera pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En gros d'accord sauf que quand on a la chance de pouvoir faire renaitre une catégorie, on peut rester souple avec le règlement, non ?

Bref, on verra comment ça tourne...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour en revenir avec le diffuseur, il me semble qu'il a une autre utilité:

Comme l'air qui passe en dessous est accéléré, le diffuseur permet le remettre à la même vitesse que l'air qui arrive du dessus, et permet ainsi de "recoller" les filets d'air. Il sert donc entre autres, à diminiuer la trainée aérodynamique de la voiture.

Pour ce qui est de "l'effet venturi", pour être efficace, il faut qu'il n'y ait pas de perte sur les cotés du chassis. D'où les jupes en F1 dans les années 70-80. De plus, ces voitures n'avait pas que le fond plat, mais les pontons avait la forme d'aile d'avion inversée. Là le gain était vraiment maximal. Je ne crois pas que l'effet viennent vraiment du fond plat, mais de la forme prononcée des pontons, comme la Lotus79 : http://www.ddavid.com/formula1/lotus79.htm

Bon maintenant, je peux me tromper, je ne suis pas du tout aérodynamicien... ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'en reviens une dernière fois à notre écart de sujet avant de laisser place à la diffusion aérodynamique !

2 solutions :

1 : Le dogme un GP C est un GP C ! En dehors de cette voie point de salut... Et on voit si ça réaccroche ou pas. L'avantage est qu'il existe encore des chassis commerciaux, le désavantage c'est qu'il sont destiné d'entrée à la compétition et qu'ils sont chers (une RC10L à 279 ¤ c'est trop en comparaison d'une TC4) ; il manque un lien matériel loisir/loisir amélioré et compétition.

2 : On est plus souple sur le règlement, on définit des côtes, une masse minimale, 2 WD, etc et on laisse le choix et les technologies vivre et mourir, comme en GP Moto où un temps les 500 2T ont cotoyé les 1000 4T avant que la meilleure technologie s'impose. L'avantage c'est la progression vers plus de réalisme, l'émulation, le désavantage la multiplication qui en R/C équivaut à une division et à une réduction du nombres des participants ; il n'y a aucun chassis commercial à suspension (seulement de rares prototypes existeraient, ce qui n'est pas à la portée de tout le monde, on tendrait vers l'élitisme qui est mortel à tous termes), il sera également difficile de faire cohabiter suspensions "larges" et DTM (voyez le thermique 1/10 et la mort du 235 mm) et on s'éloigne totalement de l'esprit GP C, une catégorie simple, peu chère en théorie sauf suréquipement et ultra rapide.

J'aimerais opter pour la seconde, néanmoins soyons réaliste, seul le GP C à l'ancienne à une chance (mince) de ressusciter. Il y a des bases dont on ne peut raisonnablement s'écarter sous peine de tout ruiner. Néanmoins laissons s'exprimer les multiples passions de la R/C.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Please sign in to comment

You will be able to leave a comment after signing in



Sign In Now